Afin de proposer une réponse écologique et accessible financièrement au besoin croissant de logement dans la commune, le conseil municipal de Plessé a décidé d’impulser la création d’un hameau léger.


Un terrain communal constructible de plus de 7000m2 sera aménagé et mis à disposition par un bail emphytéotique de 99 ans afin d’accueillir 12 foyers à moindre coût.


La commune de Plessé lance un appel à projet dans le but d’identifier un groupe d’habitants souhaitant porter ce projet avec elle.

Ce groupe sera ensuite accompagné durant un an par l’association Hameaux Légers afin de mettre en place les bases du projet.

Qu'est ce que l'habitat réversible ?

C'est un habitat qui peut être démonté, déplacé ou composté pour permettre au terrain de retrouver son état initial; à faible empreinte écologique, il est réalisé avec un maximum de matériaux biosourcés et n’a pas de fondations béton, de manière à ne pas imperméabiliser durablement les sols.

Également appelé habitat léger, il est :

  • soit mobile, comme une tiny house
  • soit démontable, comme une yourte
  • soit déplaçable, comme une maison conteneur,
  • soit biodégradable, comme une kerterre.

En savoir plus sur l’habitat réversible

Pour approfondir, l'association Hameaux Légers a créé un MOOC, un cours en ligne ouvert et gratuit pour s'installer en habitat réversible.

Découvrir le MOOC

Qu'est ce qu'un hameau léger ?

Un hameau léger est un lieu de vie participatif accueillant un petit nombre d’habitats réversibles, accessible aux foyers à ressources modestes, réalisé en partenariat avec la commune qui l’accueille.

Au sein d’un tel lieu, chaque foyer dispose de son habitat et d’un espace extérieur privatif et partage des espaces communs avec les autres (par exemple buanderie, espace de réunion, grande cuisine et salle à manger, chambres d’amis, parking, atelier, abri vélo …). Réunis en association, les habitants gèrent le projet et le lieu de vie démocratiquement en prenant soin des relations humaines.

Les projets de hameaux légers doivent respecter une charte, qui garantit notamment leur caractère écologique, participatif et non spéculatif.

Présentation du lieu proposé

La commune de Plessé est une commune dynamique de 5400 habitants, située dans l'agglomération de Redon, entre Rennes et Nantes.

Son équipe municipale, élue en 2020, est fortement engagée pour la transition écologique dans une logique participative.
Le terrain prévu pour accueillir le hameau léger se situe dans le bourg du Coudray, sur une parcelle constructible d'environ 7000m2 orientée sud qui surplombe une belle zone naturelle avec un étang.

La commune de Plessé

La commune de Plessé est située au Nord de la Loire Atlantique, à 20km de Redon, 40km de Nantes et 50km de Rennes.
Il s’agit d’un territoire très agricole, bocager, avec beaucoup de prairies et d'élevage bovin.
Sa localisation et sa géographie en font un territoire attractif pour les familles car le foncier y est plutôt bon marché, tout en étant stratégiquement bien placé entre plusieurs agglomérations.

Il est possible de rejoindre Nantes en bus et de prendre le TGV à Redon.
La commune de Plessé s’étend sur près de 104 km2 et compte plus de 5000 habitants, répartis principalement sur 3 bourgs distincts : Plessé (2000 hab), Le Dresny (900 hab) et Le Coudray (900 hab). Elle connaît une forte croissance démographique.

La commune dispose de nombreux commerces et services ainsi que d'un plan d'eau de 11 hectares, l'étang de Buhel, avec des activités nautiques (dont un wake park).

En savoir plus sur la commune

L'équipe municipale

La commune de Plessé mène de nombreux projets en faveur d’un développement plus local et résilient de son territoire : approvisionnement bio et local du restaurant scolaire, médiathèque chauffée par géothermie, soutien aux commerces, rénovation du presbytère en logements, diminution de l’éclairage public…

La nouvelle équipe municipale élue en 2020 porte un projet atypique et innovant de gouvernance partagée afin d’articuler démocratie représentative et démocratie participative. Pour que cette implication soit effective et pérenne, toutes les commissions municipales deviennent des comités consultatifs et accueillent désormais les Plesséennes et Plesséens volontaires.

En savoir plus sur les projets menés à Plessé

Le bourg du Coudray

Le terrain prévu pour le hameau léger se situe dans le bourg du Coudray.
On y trouve une école publique, un café associatif récemment ouvert, une boucherie-charcuterie faisant office de supérette, des activités associatives (club de foot, danse et arts martiaux notamment) et un marché paysan avec vente directe de produits (viande, miel, fromage de chèvre, légumes, pain).

Le quartier du Pont Rialland

Le quartier du Pont Rialland se situe au coeur d'une belle zone naturelle, près d’un étang. On y trouve une ancienne voie ferrée qui va être aménagée en voie verte et qui rejoindra Blain et Guéméné Penfao.
Historiquement, il s’y faisait du dépôt de branchages par les agriculteurs, qui servaient au feu de la St Jean au moment de la fête de l'école. Cette tradition s’est arrêtée. Au Sud de l'étang il y a un espace couvert qui accueille des fêtes (dont notamment une fête irlandaise par le passé).

Il y a actuellement un projet de rury-stade (l'équivalent d'un city stade mais en milieu rural). Ce projet articule plusieurs enjeux :

  • permettre aux jeunes du Coudray d'avoir un endroit où se retrouver pour leur éviter de zoner et assurer une certaine équité vis à vis des jeunes de Plessé (il y a des choses à Plessé mais rien au Coudray),
  • faire participer les enfants à la construction,
  • permettre aux enfants de l'école du Coudray d'utiliser facilement les infrastructures pour faire du sport (l’école est à proximité via une voie douce).

Il y a également un projet de jardins partagés. Ce projet est porté par le comité Agriculture, Environnement et Biodiversité, qui aimerait proposer un lieu pour que les gens viennent jardiner et créent du lien. Il y aurait besoin de personnes pour démarrer l’initiative et permettre à d’autres de se greffer au fur et à mesure.

Le terrain proposé

Localisé dans le bourg du Coudray (ICI sur google.maps), il s’agit d’un terrain ensoleillé, en légère pente exposée sud. Deux rangées de chênes ainsi qu'une noue (fossé) bordent le terrain. Il y a une jolie vue sur l’étang en contrebas, et aucun vis-à-vis mis à part le parc au sud de l'étang. Le terrain est actuellement exploité par un agriculteur pour faire du foin.
Une partie du terrain est constructible, l'autre est naturelle et accueillera un projet de jardins partagés et potentiellement un "rury stade" (voire plus haut).

Le cadre du projet

L'étude de faisabilité réalisée par l'association Hameaux Légers entre mai et novembre 2021 a permis de poser les contours du projet, en concertation avec les habitants et la municipalité.
À l'intérieur de ce cadre, il reste une grande liberté pour que le groupe sélectionné propose un projet correspondant à ses envies et ses spécificités.

Aménagement, accès et réseaux

Le hameau léger sera installé sur une partie des parcelles communales n°0048 et 0114, section YB, sur une superficie d'environ 7000m2.
L’accès routier se fera par le Nord (chemin du Pont Brochet) avec un parking sur la partie ouest de la parcelle n°0114 pour privilégier les cheminements doux à l'intérieur de l'écoquartier. Ce parking sera susceptible d'être mutualisé avec les autres projets prévus à proximité (jardins partagés, rury stade).
Le positionnement des espaces communs sera défini en concertation avec les futurs habitants.
La parcelle est desservie par les réseaux existants (dont l’assainissement) et des raccordements seront prévus pour chaque emplacement.
Afin de respecter les prescriptions de densité du Schéma de Cohérence Territoriale (17 logements / hectare), 12 emplacements pour habitats réversibles seront prévus sur le terrain.

Architecture & paysage

Le projet devra être écologique en misant sur une architecture réversible, compacte, et bas carbone.
Des bâtiments communs permettront de mutualiser des espaces et des équipements (ex: buanderie, chambres d'amis, bureaux, salle de jeux, ...) ainsi que de renforcer les liens entre voisins.

La densité et l’implantation des habitats seront optimisées pour préserver le sol et la végétation, faciliter la mobilité douce et être compatible avec les activités du voisinage (co-visibilité, lisibilité des limites, etc.).
Les solutions architecturales retenues pourront représenter une diversité de formes et de matières dans un ensemble cohérent afin de valoriser esthétiquement le lieu et magnifier le paysage existant.

Modèle juridique et financier

La commune de Plessé louera le terrain au collectif d'habitants, constitué sous forme associative, par l'intermédiaire d'un bail emphytéotique de 99 ans (voir plus haut pour en savoir plus sur le bail emphytéotique).

Afin d'alléger les contraintes de financement qui pèseront sur le collectifs, la commune prendra en charge les coûts d'aménagement (terrassement, réseaux, voirie) et de construction des espaces communs. A titre indicatif, le budget prévisionnel de ces travaux est d'environ 500.000€, main d'oeuvre et études comprises.
La conception architecturale et les travaux seront réalisés en concertation avec les futurs habitants.

Pour l'accès au terrain aménagé et aux espaces communs, le loyer sera de l'ordre de 150 € par mois et par foyer, de manière à rendre l’opération financièrement neutre pour la commune tout en garantissant un coût raisonnable pour les habitants.

Chaque foyer sera responsable du choix, du financement et de l'entretien de son habitat réversible. Un accompagnement architectural et paysager permettra d'assurer l'harmonie des différents habitats.

Implication locale

Il est attendu du projet qu’il encourage le dynamisme économique et social du territoire. La commune sera particulièrement attentive à ce que les candidates et candidats souhaitant rejoindre le hameau aient un projet personnel ou professionnel en lien avec la vie du territoire : activité économique locale, investissement dans la vie associative…

Calendrier prévisionnel

A partir de mai 2022, l'association Hameaux Légers accompagnera conjointement la commune et le collectif sélectionné au montage du projet.
Le démarrage des travaux d'aménagement et de construction des espaces communs est prévu pour le début du printemps 2023, de manière à permettre les premières installations à partir de l'été 2023.

Candidater

Qui peut candidater ?

Pour être éligible, une équipe candidate doit être constituée d’au moins 3 foyers souhaitant élaborer un projet de type “hameau léger” et y résider de manière permanente.
Ces groupes pourront être complétés par la suite en choisissant de nouvelles personnes pour les rejoindre, notamment parmi les candidatures n’ayant pas été retenues.
Les 29 et 30 janvier, un événement à destination des personnes intéressées sera organisé afin de faciliter les rencontres et la constitution de groupes (inscriptions ici)
Il est également possible de rejoindre ce forum afin de proposer d'autres événements et rencontres !

Les équipes candidates devront prévoir d'être disponibles le samedi 2 avril 2021 pour un entretien avec le jury de sélection.

Déroulement de l'appel à projets

  • décembre/janvier : lancement de la communication et ouverture des candidatures
  • samedi 29 janvier & dimanche 30 janvier : weekend de lancement de l'appel à projets (réunion publique de présentation du projet, visite du terrain et du Coudray, rencontres entre personnes intéressées, ateliers et retours d’expérience proposés par l’association Hameaux Légers). Places limitées, inscription obligatoire ici.
  • dimanche 13 mars minuit : clôture des candidatures
  • lundi 21 mars : annonce des pré-sélectionnés
  • samedi 2 avril : entretiens des équipes retenues avec le jury de sélection
  • avril : communication des résultats

Évaluation des projets

Les dossiers seront évalués par les élus et les services techniques selon les critères suivants :

✔️  Mixité sociale et générationnelle
✔️  Qualité et diversité des projets d'habitats réversibles
✔️  Maturité du projet
✔️  Lien au territoire
✔️  Pertinence des activités économiques et associatives envisagées
✔️  Coup de coeur

Dossier de candidature

Le dossier de candidature devra être structuré en trois parties, de la manière suivante :

  1. Présentation et composition du groupe :
    Histoire de création du groupe et présentation des différents ménages constituant le projet : âge, localisation, activités économiques et associatives actuelles et projetées, compétences ou expériences éventuelles dans les domaines jugés utiles au projet (habitat participatif, construction écologique, ...)

  2. Description du projet envisagé et motivations Vision du projet et du vivre ensemble, activités, espaces communs et aménagement envisagés, modalités d'organisation, de gouvernance, de choix des personnes qui rejoindront le projet, de gestion des conflit...

  3. Caractéristiques des habitats envisagés
    Taille, forme, matériaux, budget, degré d’autoconstruction, temporalité de construction, performance énergétique, type de chauffage...

Il devra comporter dix pages maximum avec une police de taille 11 au minimum et pourra inclure des images.

Des habitants de Plessé volontaires pourront apporter un soutien pour la rédaction du dossier en le relisant et en suggérant des bonifications.